Maladie d'Alzheimer : le surprenant rôle du Silicium

Saviez-vous que le silicium est un des principaux constituants de la matière cérébrale?

 

La maladie d'Alzheimer a commencé à se faire connaître au début des années 70 au même titre que le cancer, le diabète et la dépression. Beaucoup la rangent dans la catégorie « maladie de civilisation » suite à l’apparition de nouveaux modes alimentaires et à notre environnement en grande partie électromagnétique.

 

Chaque jour notre cerveau est affecté par des ondes électromagnétiques. Le téléphone, la télé, la radio, les satellites, le wifi, le micro-ondes et bien d’autres appareils émanent des longueurs d’ondes de l’ordre de 0,8 à 1,20m qui affectent la barrière hématoméningée protégeant le cerveau de l’intrusion de produits toxiques.

 

En ce qui concerne le cerveau, il a été prouvé que le silicium :

-         préserve sa vascularisation par son action protectrice vasculaire (Schwartz, Loeper).

-         protège des effets néfastes de l’aluminium en grande partie à l'origine de la maladie d'Alzheimer car ils entraineraient une baisse de silicium dans certaines parties du cerveau.

-         Se complexe à l’aluminium et l’empêche de se lier aux protéines prévenant ainsi les dépôts fibrillaires et les plaques séniles.

 

Plus nous prenons de l’âge, plus notre capital en silicium diminue. Si l’alimentation ne le compense pas, nous puisons dans notre stock de naissance qui diminue avec l’âge et ne peut être reconstitué. Et si nous sommes en plus exposés quotidiennement à des ondes électromagnétiques, certaines parties de notre cerveau s’en trouvent d’autant plus affectées.



Produit conseillé :

Suivre une cure de SILICIUM G5 chez www.siliciumg5.com


Escribir comentario

Comentarios: 0