Problèmes endocriniens

 

"Le Silicium G5 a arrêté les saignements d'un fibrome de l'utérus. Cela faisait environ 2 mois que je saignais. Je n'avais pas acheté le silicium G5 pour ce problème. Mais l'effet est là : le saignement a stoppé le lendemain de son ingestion et n'est jamais revenu". Témoignage reçu sur Ekomi (Silicium España) le 5 novembre 2015.

 

 

"Je souffre depuis une dizaine d’années d’endométriose. J’ai été opérée en 2004 pour des kystes endométriosiques aux ovaires, puis en 2007 j’ai réussi à avoir une grossesse normale (sans FIV). Suite à la grossesse, je n’avais plus de kystes. En 2011, j’ai refait une échographie et là on m’a diagnostiqué à nouveau un kyste de 18 mm sur l’ovaire gauche et un kyste de 85 mm à l'ovaire droit. Au fil des ans et des échographies, les kystes grossissaient. J’ai consulté plusieurs gynécologues qui m’ont prescrit des traitements hormonaux très lourds (ménopause pharmacologique) que j’ai refusé de prendre. En ce qui concerne les symptômes, mes règles étaient très douloureuses et abondantes (douleurs au ventre, dans les jambes les jours qui précédaient l’écoulement ainsi que les premiers jours de règles, douleurs au moment de l’ovulation, fatigue accrue…). J’ai commencé à prendre du silicium siliplant en janvier 2015 (30 ml par jour) et au bout de trois mois j’ai refait une échographie et le kyste sur l’ovaire gauche a disparu et celui sur l’ovaire droit a fortement diminué puisqu’il mesure maintenant 34 mm. Je continue la cure (30 ml par jour) et je pense repasser une échographie dans quelques mois. Depuis que je prends le silicium, je n’ai plus mal les jours qui précèdent mes règles. Par contre, le premier jour reste douloureux. J’ai également observé que le flux est moins abondant. En ce qui concerne la fatigue, je dirais qu’il n’y a pas de changement, elle est toujours bien présente". Témoignage de Fabienne R., le 29 avril 2015.

 

 

"Bonjour, je me sens revivre. Ma ménopause était un enfer. J'avais l'abdomen qui enflait tous les jours et voilà qu'en allant dans un magasin bio nature, enfin une délivrance! Plus de bouffées de chaleurs à en tomber dans les pommes! Je conseille le silicium G5 à tous! Vous verrez, c'est une nouvelle naissance! Alors allez-y, faites-vous du bien avec le Silicium G5 et prenez quelques conseils. Il y bien d'autres produits tout à fait naturels." Laetitia, email reçu via le site de l'AIALLR le 10 avril 2015.

 

 

"Je pense que la silice est efficace concernant le soutient des muscles du périnée car atteinte d'un prolapsus, je fais de la rééducation et je prends de la silice. Les 2 conjugués font un petit miracle, moi qui ne veux absolument pas passer par la chirurgie". Silvia, 24 avril 2014.

 

 

"Diabétique, atteint d’un mal perforant plantaire, pied gauche, début mai 96, jambe très enflée, plaie infectée ; pendant 6 mois, j’ai suivi les soins ordonnés par une dermatologue et mon généraliste, sans aucun résultat. Début novembre, ils voulaient me faire hospitaliser. Etant au courant de vos découvertes par les articles parus dans le journal Sud-Ouest , avec l’accord de mon généraliste, j’ai commandé 2 litres de G5 (...). Au bout d’un mois d’applications par compresses, ma jambe a commencé à désenfler et la plaie à se stabiliser à l’étonnement de mon médecin traitant. J’ai continué le traitement jusqu’en début septembre 97, alterné avec des pansements de Bétadine . Ma plaie est maintenant cicatrisée. Mon généraliste n’en croit pas ses yeux. Il m’a avoué qu’en principe, chez les diabétiques, ce genre de plaie ne cicatrisait jamais". Monsieur A. L., Saint Seurin sur Prats.

 

 

"Quelqu'un de ma famille a pu supprimer totalement ses médicaments contre le diabète, sans changer son alimentation, mais en prenant très régulièrement 2 bouchons de G5 par jour. Elle a perdu du poids, retrouvé un dynamisme perdu depuis des années et son taux de sucre est stable". Marie-José de B., Cannes.

 

 

"Disparition d'une dysplasie du col de l'utérus après 3 mois de prise régulière de G5 sous forme liquide, par voie orale matin et soir, et par application vaginale le soir. Cela m'a évité de subir une intervention chirurgicale". Marie-Thérese B., Brax

 

 

"Grâce au Silicium G5 original, guérison d'un kist bénin à l'ovaire en quelques jours". Témoignage anonyme, le 29 janvier 2014. Ekomi.

 

 

"J’ai 62 ans, je suis diabétique depuis 30 ans et je me soigne depuis 26 ans. Il y a à peine 2 mois j’ai commencé à prendre du silicium G5 et je me sens mieux. Mes problèmes de vue et d’estomac se sont améliorés". Je suis très content. Monsieur M. A. (Belgique).

 

 

"En 1998, j'apprends que j'ai un nodule sur le lobe gauche de la thyroïde. Je prends rendez-vous avec un endocrinologue de Lille, M. C. Celui-ci me confirme que c'est une hématocèle thyroïdienne. (...) Il m'annonce que si le nodule ne se résorbe pas de lui-même, il faudra envisager une lobectomie. Les mois passent et l'hématocèle est toujours là. Mon état de santé n'est pas au mieux ; fatigue, irritabilité et insomnie altèrent considérablement ma qualité de vie. En août 2001, on me fait connaître le G5, j'en prends aussi bien en interne qu'en externe. Je certifie sur l'honneur qu'un un mois l'hématocèle s'est résorbé. En trois mois, mon état de santé s'est nettement amélioré. Je remercie M. Le Ribault, son produit m'a permis d'éviter une inutile mutilation. Je continue toujours à en prendre pour entretenir ma santé, à vrai dire je ne peux plus m'en passer". Bélaid D., Courrieres

 

 

"J’ai expérimenté votre produit et pense sincèrement qu’il a un impact sur la relance de mon organisme fatigué par la période de la ménopause et le surmenage. Je compte continuer le traitement, en accord avec un médecin homéopathe,le Docteur G. Madame M.G., La Tresne".

 

 

"Votre produit ("G5") m’a fort étonnée, car on me soignait depuis deux ans d’hyperthyroïdie sans aucun résultat, et je me sentais de plus en plus mal ; avant de prendre ce produit, les médecins voulaient m’opérer. A ma dernière consultation, c’est-à-dire trois semaines après (le début de) mon traitement, quel ne fut pas mon étonnement de m’entendre dire que les médecins n’y comprenaient rien et qu’ils ne devraient pas m’opérer. Maintenant, je suis presque guérie et me sens de mieux en mieux". Madame E.P., Ochamps.

 

 

Laisse-nous ton témoignage ici