SILICIUM quel complément alimentaire choisir?

Le silicium est un élément fondamental pour l'organisme, il intervient dans les processus cellulaires tels que la formation de collagène, protéine clé pour maintenir une peau souple et des articulations bien lubrifiées. Cependant, le silicium est un élément particulièrement difficile à assimiler pour l'organisme. Le silicium n’existe pas à l’état pur dans la nature, comme d’autres éléments comme : le fer, le magnésium, l’argent ou l’or, car il a une grande affinité pour d'autres éléments et les formes complexes et les belles roches comme l'améthyste, l'agate, l'opale ou le jaspe. Lorsqu'il est associé à d'autres éléments, normalement à l'oxygène ou l'aluminium, il cesse d'être assimilable et l'organisme l'élimine.
Traditionnellement, l’être humain absorbait le silicium par la nourriture et par l'eau. L'eau de source, en traversant des kilomètres d'aquifères souterrains, accumule le silicium des roches et en solubilise une petite quantité, presque toujours sous forme d'acide orthosilicique. Aujourd'hui, avec les systèmes de purification de l'eau, il n'y a pratiquement plus de silicium dans l'eau de robinet. Une autre source pouvait être les aliments d’origine végétale, en particulier les coquilles des céréales, mais aujourd'hui les méthodes d'obtention et de raffinage du grain font que le silicium soit de plus en plus rare. Une autre raison pour laquelle peu de silicium est absorbé est que notre flore intestinale, en raison des conservateurs, des médicaments, d’une alimentation peu adéquate et d’aliments raffinés, n'est capable de solubiliser et d’assimiler correctement le silicium.
Face à ces problèmes, de nombreux professionnels de la santé recommandent depuis des années et de plus en plus la prise de silicium pour inverser la tendance et palier à cette carence. Cependant, étant donné la diversité des types de silicium disponibles sur le marché, quel produit devrions-nous choisir ? Comme nous l'avons déjà dit, l'organisme assimile bien l'acide orthosilicique appelé OSA qui est une molécule très délicate. Celle-ci, à partir d'une concentration de 90 ppm, se transforme en un agglomérat de masse insoluble qui ne peut être assimilé, et l'organisme l'élimine au lieu de l'absorber en empêchant ainsi son passage dans le sang et dans les cellules. Le problème est que de nombreux produits sur le marché contiennent cet agglomérat insoluble composé de silicium oxydé. Pour qu'un supplément soit efficace, il doit être concentré, ce qui ne peut être obtenu qu'en stabilisant l'OSA de manière à ce qu'il puisse contenir au moins 180-200 ppm et ne s'agglomère pas. Si, sur l'étiquette d'un produit liquide, l'OSA apparaît comme un ingrédient et qu'on nous assure qu'il est stabilisé, c'est peut-être bon signe, mais d'autres choses doivent être vérifiées.
Dans l'étiquetage des compléments, on peut deviner quels types de silicium sont assimilables : s'ils contiennent des extraits végétaux non traités de bambou, d'ortie, etc., cela correspond aux extraits obtenus par broyage des tiges ou des feuilles des plantes. Le problème est que les extraits de plantes, normalement commercialisés, ne contiennent pas de silicium assimilable, car lorsque les plantes absorbent le silicium par sol, elles le cristallisent rapidement et le transforment en phytolithes, qui sont des grains très fins de pierre siliceuse lesquelles ne sont pas non plus assimilables. Ces compléments, donc, aussi bien en liquide qu'en capsules, comprimés ou en poudre, sont également inefficaces, car ils contiennent du silicium oxydé. 
Un autre indice qui peut nous permettre de savoir si un silicium est assimilable ou non est par sa forme ; s'il est liquide, il doit être soluble, c'est une condition impérative. Si le mode d'emploi nous dit d'agiter le produit avant de le prendre, cela signifie que le silicium se précipite vers le fond, car il se présente sous forme de particules de silicium aggloméré qui ne sont pas non plus assimilées.
De nombreux produits contiennent du dioxyde de silicium ou du silicium colloïdal lesquels sont très peu assimilés parce qu'il s'agit de formes très oxydées du silicium, bien que les fabricants puissent prétendre dans ce cas à une concentration élevée de silicium qui leur est profitable commercialement. Mais en ce qui concerne le silicium, plus il y a de concentration, plus il faut faire attention, non seulement à cause de son manque d'absorption, mais aussi à cause des problèmes qui peuvent causer notamment au niveau des reins, il en est de même pour les extraits de plantes très concentrées, il faut respecter strictement les périodes de prise, qui doivent être courtes. Bref, en ce qui concerne le silicium, moins c'est plus. 
Une autre forme de silicium approuvée par l'Agence européenne de sécurité alimentaire est le silicium organique ou monométhylsilanetriol (MMST). Ce produit, généralement sous forme liquide, est très stable, ne s'oxyde jamais et se transforme lorsqu'il atteint l'organisme en OSA qui recharge rapidement l'organisme avec cette forme de silicium. Bien qu'il soit très peu concentré, il s'est avéré très efficace avec des résultats rapides et visibles en peu de temps grâce à son assimilation. De plus, il peut être pris en continu pendant des années sans problème grâce à sa parfaite solubilité et sa grande assimilation. 
L'autre type de silicium efficace est l'OSA à condition qu'il soit bien stabilisé par une société spécialisée à ces effets, car ce n’est pas une tâche facile à réaliser. Certaines entreprises ont réussi à obtenir près de 400 ppm sous forme monomère et stable pendant une longue période. Ces formes sont très efficaces, elles peuvent être prises pendant longtemps et donnent de bons résultats, à condition d’être constants. 
Au fil des années, des spécialistes du silicium, comme le regretté Dr Le Ribault (France) ou le professeur Exley (Angleterre), ont diffusé leurs études et leurs expériences sur cet élément. Le Ribault a répandu les applications médicales du silicium et quant à Exley, il a démontré l'utilité du silicium OSA pour prévenir la progression de la maladie d'Alzheimer par sa capacité à éliminer l'aluminium neurotoxique lequel d’après son équipe de recherche, est une des causes de cette maladie.
La prise de silicium présente des avantages qui ont été démontré que ce soit face à certaines maladies, au vieillissement de la peau, aux douleurs articulaires ou tous types de problèmes y compris les problèmes neurologiques. Étant donné qu’il s’agit d’un complément alimentaire sans effet secondaire ni contre-indications, il peut être pris sans ordonnance, bien qu’il soit toujours conseillé de consulter un professionnel de la médecine naturelle.